3 manga pour vous réconcilier avec le style shôjo

Avant, quand je pensais « shôjo », je pensais gros yeux globuleux dégueulasses, relation abusive, histoire gnagnan et syndrome de la princesse. Mais ça, c’était avant de tomber sur de très bon manga (et anime) du genre. Si les shôjo qui respectent un peu trop les codes cités ci-dessus sont nombreux, pas mal de titres modernes nous proposent des histoires d’amour où se mêlent humour, réalité, et qualité de scénario.

Voici 3 manga et/ou anime que je vous conseille pour vous réconcilier avec la romance sans vous ennuyer.

Switch Girl

Switch Girl existe en manga (25 tomes, série terminée) et pas en anime, mais bien en série drama (dont je n’ai vu qu’un épisode puisqu’elle n’est maintenant plus disponible sur ADN. L’intégrale en DVD coûte 50 € sur Amazon).

Si le début fait un peu peur et donne l’impression que l’histoire va être très cliché… le reste n’a plus rien à voir avec d’autres comédies romantiques du genre ! Nika est la fille la plus populaire du lycée, mais elle cache un secret : dès qu’elle est hors de vue, elle ne sait pas se tenir. Jogging informe, sous-vêtements élimés, goûts culinaires dégoûtants, radinerie et habitudes de geek : il est impératif qu’on ne sache pas ce qui se cache derrière la porte de son appartement. Lors d’une virée au supermarché en mode off, elle croise un binoclard… qu’elle revoit le lendemain au lycée. Elle lui fait ainsi promettre qu’il ne dira rien aux autres, et découvre bien vite qu’il cache lui aussi quelque chose : sous ses grosses lunettes se cache un beau gosse.

Oui, jusque-là, c’est bourré de clichés. Pourtant, voir une fille en mode off et en faire le sujet principal de l’histoire, c’est très différent. L’intrigue de l’histoire n’est pas l’histoire d’amour, puisque Nika et Arata, le beau gosse, sortent rapidement ensemble. D’ailleurs, pour être honnête, il n’y a pas vraiment d’intrigue, ça ressemble plutôt à une suite de sous-histoires. Ce qui est beau, c’est Arata qui accepte Nika telle qu’elle est au quotidien et se fiche du physique malgré son statut de plus beau mec du lycée : une histoire qui décomplexe la peur panique des filles de lâcher un pet devant leur mec ou d’avoir des poils qui dépassent ou d’apparaître dans leurs « sous-vêtements de relâche ».

L’intérêt principal de Switch Girl, c’est l’humour. En effet, on se rapproche beaucoup du gag manga. Les sujets de prédilection : les pets et autres désagréments digestifs, mais aussi le sexe. Le sexe y est énormément abordé et de manière assez délurée, mais toujours avec humour, ce qui change beaucoup des autres œuvres de style Shôjo.

Acheter Switch Girl neuf ou d’occasion, format papier, format numérique (à partir de 0,98 € le tome)

Tonari no kaibutsu-kun (My little monster ou Le garçon d’à côté)

Tonari machin-chouette est aussi un shôjo un peu décalé qui fait appelle à l’humour, même si on est sur une note totalement différente de celle de Switch Girl. La série est composée de 13 tomes (terminé) et a été adaptée en anime. C’est l’anime que j’ai regardé mais j’aimerais lire les manga quand j’aurai fini mes (longues) séries en cours.

Shizuku est obsédée par les études, c’est une fille un peu froide et solitaire. Lorsqu’elle se rend chez Haru pour lui donner des notes de cours, à la demande de son professeur, celui-ci décide que Shizuku est maintenant son amie. Haru est solitaire malgré lui à cause de son comportement un peu décalé, de son air mauvais et de son incompétence sociale. Malgré leurs caractères, Haru tombe rapidement amoureux de Shizuku.

La suite de l’histoire se déroule sous forme de « je t’aime, moi non plus ». Lorsque Shizuku commence enfin à s’ouvrir à Haru, celui-ci s’est refermé. Elle se persuade donc qu’elle n’en a rien à faire, mais lui revient à l’assaut un peu plus tard. Ce qui est agréable dans cette histoire, c’est qu’elle est rapide : il se passe réellement des choses à un rythme divertissant. L’originalité tient aussi dans le fait que c’est plutôt Haru qui développe des sentiments forts et rapides et qui « court » derrière Shizuku, qui elle semble bien pouvoir se passer d’histoires d’amour et même d’amis. Ensuite, ce sont les personnages, introvertis, asociaux ou maladroits en communauté, qui font le charme de cette série. Haru est tellement inadapté qu’il passe son temps à avoir des réactions qui font peur aux autres ou les empêchent de le comprendre. Shizuku, malgré sa réserve, va progressivement lui apprendre à nouer des liens.

La série est ponctuée de gags qui trouvent leur place sans dénaturer l’histoire ou casser le rythme. En bref, j’ai passé un moment vraiment agréable (quand je veux lire un manga après avoir vu l’anime, ou le contraire, généralement ça veut dire que j’ai beaucoup aimé 😊).

Acheter Le garçon d’à côté neuf ou d’occasion, format papier, format numérique. A partir de 2,78 € le tome.
Intégrale DVD ou Blu-Ray à partir de 14,99 €.

Orange

J’avais déjà consacré un article à Orange tellement cet anime m’avais scotchée. Le manga contient 6 tomes (terminé). Orange est avant tout une histoire d’amitié. Un groupe d’amis se retrouve 10 ans après la fin de leurs études. Le lendemain, Naho, 16 ans, reçoit une lettre d’elle-même venant du futur qui lui explique comment éviter que leur ami, Kakeru, ne se suicide.

L’anime m’a fait beaucoup, beaucoup pleurer. C’est une très belle histoire, mais aussi très dure à cause du thème abordé. Le triangle amoureux n’est absolument pas l’intrigue principale, puisqu’il est question d’éviter qu’un camarade ne se donne la mort. C’est clairement un slice of life centré sur l’amitié, l’entraide, la détresse et la dépression. Malgré la thématique assez noire, l’anime est rempli de scènes touchantes, et je l’avais littéralement binge-watché.

Intégrale DVD à 34,99 €. Manga neuf ou d’occasion, papier, numérique. A partir de 3,95 € le tome.

Deux autres titres à vous conseiller

J’ai hésité à les inclure dans cet article mais je tenais quand même à vous parler de…

Wotakoi (Wotaku ni koi wa muzukashii ou Otaku Otaku ou Love is hard for otaku)

Wotakoi est plutôt un josei car ses protagonistes sont plus âgés (ce sont des travailleurs). C’est l’histoire de deux couples de jeunes actifs qui sont des otaku, chacun dans leur domaine. J’ai adoré l’anime et j’ai entamé les manga. Le premier tome m’a fait mourir de rire alors que j’avais vu l’anime peu de temps avant, je compte bien continuer la série. C’est une histoire touchante de réalité où toutes les personnes un peu « en marge » de la société se reconnaîtront. Les relations sont réalistes et matures, ce qui plaira à un public plus âgé lassé des amourettes de collégiens ou de lycéens.

Tome 1 d’occasion à partir de 2,98 €

Fruits Basket

J’ai hésité pour Fruits Basket car pour la majorité des gens, cette histoire ressemblera à la plupart des shôjo je pense. J’adore l’anime en cours (version 2019, je n’ai pas vu la première version), au point que j’ai lu les manga (23 tomes) en 3 jours… Si l’histoire repose sur un triangle amoureux, le caractère des personnages est bien marqué. Les perso principaux sont d’ailleurs nombreux (une grosse dizaine) et il est difficile de ne pas s’enticher de l’un ou l’autre, voire de plusieurs d’entre eux. En dehors de l’histoire d’amour, qui finalement n’accapare pas tant que ça le devant de la scène, il y a une sombre histoire fantastique sur base de relations familiales abusives, d’un genre tout à fait mystérieux. Difficile de parler de Fruits Basket sans spoiler, alors je vous propose d’aller voir la série 2019 sur Anime Digital Network (gratuitement 1 semaine après le Japon) pour vous faire une idée du genre et de l’ambiance. Quant aux manga, je trouve que les dessins ne sont pas très beaux, mais ça ne m’empêche pas de les garder dans ma bibliothèque tellement j’ai aimé. Pour les collectionneurs, la série a été rééditée sous le nom « Fruits Basket Perfect » : 12 doubles volumes avec des bonus et des illustrations retravaillées à partir des originaux.

LES IMAGES D’ILLUSTRATION DE CET ARTICLE NE M’APPARTIENNENT PAS

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s