Deux outils gratuits pour commencer à apprendre le japonais

Il y a quelques semaines (61 jours exactement m’informe DuoLingo), j’ai décidé d’apprendre le japonais pour m’exporter dans quelques années (à court, moyen ou long terme, ça reste à voir…). Mon objectif premier, c’est d’atteindre un niveau conversationnel pour pouvoir faire du Wwoofing et pouvoir parler quand je visiterai ce pays qui me fait fantasmer depuis l’enfance 😍 .

J’ai donc commencé à apprendre en autodidacte. J’aimerais prendre des cours mais dans ma région il n’y a pas grand chose (et j’ai commencé en plein milieu d’année scolaire, pour ne rien arranger). C’est la première fois que je me lance sérieusement dans l’apprentissage d’une langue seule, sans suivre de cours. Je sais qu’en suivant une formation, j’apprends facilement une langue, mais ici, c’est tout nouveau pour moi. Non seulement je dois structurer mon apprentissage seule, mais en plus le japonais n’a rien à voir avec les langues latines ou anglo-saxonnes que j’ai apprises jusque-là.

Je t’explique donc comment j’ai débuté mon apprentissage du japonais en attendant d’avoir la possibilité de prendre un cours ou d’oser me lancer avec un correspondant. Si tu connais des cours en ligne, même payants, qui valent le coup, ça m’intéresse d’ailleurs !

DuoLingo, la base

DuoLingo permet d’apprendre plein de langues gratuitement. Je n’ai testé que le japonais car c’est mon focus du moment. Sache que pour avoir accès au cours de japonais, il faut utiliser la version anglophone du site ou de l’appli.

DuoLingo peut être utilisé sur PC ou sur son smartphone, ce qui en fait un outil fort intéressant. Il s’agit d’un système ludique où on gagne de l’XP à chaque fois qu’on fait les exercices.

Les principes utilisés par DuoLingo :

  • mieux vaut apprendre 5 minutes par jour que une ou deux heures d’un coup,
  • apprentissage par l’expérience, la comparaison, la déduction, l’erreur,
  • échange communautaire pour progresser,
  • pas de cours théorique.

Je fais donc mes exercices tous les jours, parfois le strict minimum, parfois beaucoup plus. Grâce à DuoLingo, j’ai appris les Hiraganas en quelques jours sans difficulté et sans étudier. Et les Hiraganas, c’est LA BASE pour continuer à apprendre la langue ! DuoLingo ne propose donc pas de cours en tant que tel, ce qui peut-être perturbant (certains n’adhèrent pas), mais pour une personne auto-didacte et débrouillarde c’est un système intéressant qui pousse à réfléchir et permet d’intégrer les principes et le vocabulaire sans devoir vraiment étudier. Il faut juste continuer et ne pas se braquer au premier soucis.

Pour quelque qui veut juste connaître les phrases de base pour se débrouiller en voyage, DuoLingo est largement suffisant ! Pour quelqu’un qui veut apprendre la langue, c’est un bon outil pour démarrer et pratiquer un peu au quotidien, mais il faudra y ajouter d’autres moyens.

Avantages de DuoLingo

  • Gratuit. Même s’il y a des pubs (pas du tout gênantes sur le site, un peu plus sur l’appli mais rien de terrible quand on compare à d’autres applis) la version gratuite ne limite en rien l’avancée.
  • Support PC et appli. L’appli est pratique pour pouvoir continuer son avancée quand on n’a pas le temps d’allumer l’ordi, par contre elle présente le désavantage de la pub plein écran entre chaque exercice et d’un système de points de vie qui limite son utilisation si on se trompe.

Désavantages de DuoLingo

  • Pas de cours. Il faut déduire, aller chercher des informations ailleurs, utiliser le forum… Ça ne conviendra donc pas à tout le monde.
  • Le cours de japonais est en version Bêta pour l’instant (mai 2019), il est en évolution. Il arrive donc que le son manque sur certains exercices, ou que des solutions correctes ne soient pas encore dans la base de donnée.
  • L’apprentissage des Kanjis n’est pas poussé, les Hiraganas sont souvent utilisés.

DuoLingo

Bunpro, pour la grammaire

J’ai commencé à l’utiliser plus tard (grâce à une recommandation sur le forum de DuoLingo d’ailleurs). Ce site se penche uniquement sur la grammaire japonaise, avec un système de niveaux également, des mini-tests, beaucoup d’exemples pratiques. On est plus dans l’apprentissage classique (théorie, exemples, pratique), mais je pense que c’est nécessaire pour la grammaire.

Je trouve que le site manque aussi d’explications par moments. Il y a un système de forum collaboratif et c’est une version Bêta également. Bizarrement, le site semble avoir beaucoup moins d’utilisateurs (la grammaire c’est pas fun pour la plupart des gens).

Pour utiliser ce site par exemple, il faut maîtriser tes Hiraganas ! Donc c’est bien d’être passé.e par DuoLingo avant…

Bunpro


Des outils en plus pour apprendre le japonais

Pour apprendre les bases du japonais

L’application Drops permet d’apprendre des mots de vocabulaire.

L’application Nihongo no Kana permet d’apprendre les Hiraganas et Katakanas (les Kanas donc), en lecture et écriture. L’outil écriture est mal foutu pour l’instant mais pour apprendre à les lire c’est vraiment bien. Il permet de suivre l’évolution et de voir les lettres qu’on ne maîtrise pas.

Il existe pas mal de chaînes Youtube qui proposent des cours de japonais (parfois uniquement, parfois entre d’autres contenus). Personnellement j’ai un peu du mal avec les vidéos, mais j’ai appris des choses grâce aux vidéos dynamiques de Rosalys et au cours de base de Tev. Bien que je n’accroche pas au cours de Julien Fontanier, j’ai quand même profité de ses affiches de Katakanas et Hiraganas version manga qui trônent dans mes toilettes pour réviser. Je n’ai mis que les chaînes testées et qui m’ont apporté quelque chose (j’ai mis Julien Fontanier dans la liste même si je ne suis pas très fan, parce que c’est la seule chaîne avec un cours structuré, et au vu des commentaires beaucoup de gens apprécient sa méthode). Il en existe d’autres, ainsi que des japanophiles qui publient quelques vidéos de temps, je te laisse chercher sur Youtube si tu n’as pas trouvé ton bonheur…

Pour apprendre les Kanjis

Certainement ce qui fait le plus peur ! Moi aussi, je te rassure. Mais en me penchant sur la langue japonaise, j’ai appris qu’il y avait des astuces pour apprendre à lire les Kanjis et s’aider. Alors non, ce n’est pas facile, non, il n’y a pas de secrets, mais quand tu connais les Kanjis basiques et les clés, tu es bien aidé.

Kanji to Kana, un lexique des Kanjis, the référence. Oui, c’est un livre assez cher, mais si tu veux te lancer sérieusement dans l’apprentissage, c’est aussi un outil précieux. Régulièrement, quand je vois un Kanji dans un texte, un manga ou un animé, je cherche à le décortiquer grâce à ce livre. Petit à petit, j’intègre sans étudier…

L’application NihongoKit qui permet d’apprendre les Kanjis du niveau N5 (le plus bas) par la répétition. Dès que j’ai appris ces Kanjis de base, j’ai pigé plein de trucs beaucoup plus facilement, et grâce à eux j’arrive à lire certains Kanjis toute seule comme une grande (and I feel like a Boss 😎 ).

Pour apprendre la grammaire et s’entraîner

Manekineko, un manuel scolaire avec des textes à travailler et des explications sur la grammaire. Attention, il s’agit d’un manuel pour professeur, il implique donc d’être débrouillard (il n’y a pas les réponses aux exercices ni la traduction mot à mot des textes) mais c’est super stimulant et ça explique quand même toute la grammaire… Ça te force à lire des textes « longs », c’est un bon exercice.

Regarder des animés en VO ?

Ce que je trouve le plus compliqué finalement, ce n’est pas l’écriture et la lecture… c’est l’audition ! Je trouve que les Japonais parlent suuuppeeeer vite ! Quand je regarde des animés en VO (toujours sub FR ou EN, sinon c’est impossible pour l’instant), j’essaie de capter des mots, des phrases, de comprendre… mais j’ai vraiment du mal. Même si de plus en plus j’arrive à accrocher quelques mots, je pense que ça va prendre du temps ! Je n’ai pas encore trouvé de méthode pour entraîner mon audition, je pense que ça se fera quand je franchirai le pas de passer aux tables de conversation ou à un correspondant.

Cependant, si on s’y applique, je pense que c’est une bonne chose de regarder des animés en VO même sous-titrée (ouiiiiii, une bonne raison de bingewatcher 🤪 ). Au fil de temps, je pense que ça habitude quand même notre cerveau à décoder cette langue, ça permet d’entendre les prononciations, les intonations (et comme je le disais plus haut, quand il y a des inscriptions en Kanji, je fais des recherches dans mon Kanji to Kana pour piger : les heures passées à regarder des animés, c’est pas pour mon plaisir les gars, je bosse dur ! 🤣 ).


Si tu as d’autres astuces, sites, applis, méthodes… dis-nous tout !

Motivé.e ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s