Los Angeles et Warner Bros

La veille, on partait de JFK à New York pour un vol d’un peu plus de 5h30 vers Los Angeles. Notre premier vol domestique, l’occasion de voir que la sécurité, ça rigole pas. Encore des files bien disciplinées avec cordons, contrôles des passeports… On arrive au contrôle des bagages à mains, et là chaque personne passe dans un scanner complet de la tête aux pieds. Rien à voir avec les détecteurs de métaux habituels, ici on rentre dans un genre de cabine cylindrique, on doit lever les bras, et on se fait analyser jusqu’au plus profond de notre être avant de pouvoir continuer.

Vol de New York à Los Angeles

On arrive dans l’avion, où c’est le bordel. C’est vraiment désagréable d’arriver dans un avion pareil, des couvertures sont déballées, il n’y en a pas sur tous les sièges, de même que les coussins, on a l’impression qu’on a débarqué les passagers précédents 5 minutes plus tôt. A la base, on devait avoir des sièges classiques, mais la veille en regardant sur le site de Delta, les sièges aux issues de secours étaient « soldés » à environ 40$ car pas d’acquéreurs, on s’est donc offert ce « luxe » comme pour le vol précédent.

Ce vol est vraiment horrible, on ne nous propose rien, on n’a rien à manger, tout juste droit à 2-3 verres de boissons, on doit demander pour avoir un paquet de cacahuètes, on n’aura pas de masques pour les yeux (rupture de stock). C’est le même appareil et la même compagnie que pour Bruxelles-New York, mais rien à voir niveau expérience. Sans parler des hôtesses qui tirent la tronche. Bon, whatever, le vol passe encore relativement vite, je regarde Pitch Perfect, puis je zappe quelques pilotes de séries, finalement je termine mon vol avec The September issue, le générique de fin défile quand nous approchons du tarmac.

L‘aéroport de LAX est moche, je m’attendais à quelque chose de nickel, grand, et finalement c’est presque pire que Bruxelles (on a l’aéroport le plus moche de tous les pays que j’ai visités jusque là), mais bon on est juste de passage, on récupère nos bagages, on sort, et on prend une navette gratuite vers Alamo, la société auprès de laquelle on a loué la voiture. Chance, elle arrive juste quand on sort.

La location de voiture à Los Angeles

Arrivés chez Alamo, on nous fait remplir des papiers, puis on nous dit « Ok, row 4« . Merci, au revoir. On a l’habitude de se faire remettre les clés en main propre et de parler avec un agent de l’agence de location (dans nos destinations européennes). Là, on sort du bâtiment comme des faons tout juste expulsés. On va s’informer auprès de l’hôtesse là dehors, et après quelques balbutiements, elle nous dit enfin qu’en fait on a juste à aller choisir notre voiture à la rangée 4, les clés sont sur les véhicules.

Ah ben voilà, il suffisait de le dire ! Arrivés à la rangée 4, on choisit le Hyundai Santa Fe qui semble être le SUV le plus spacieux de la rangée. On doit le sortir de son emplacement, il est calé entre deux voitures et un pilier, mais grâce à un véritable travail d’équipe (braaaaque, vas-y, vas-y, stop, recule, contre-braque, stop, etc) on s’en sort.

Nuit au Crowne Plaza à LA

Direction l’hôtel qui est à quelques minutes de là. Sur la route on rencontre un Diner où on mange pour moitié moins cher qu’à NY. On s’offre des burritos (West Coast oblige, on va manger vraiment beaucoup de mexicain à partir de maintenant) puis on va à l’hôtel. On a une réservation au Crowne Plaza, la chambre est super grande, on a une machine à café (thank god!). Point négatif : le parking nous coûtera 18$/jour. Nous sommes à côté de l’aéroport mais finalement, on n’entendra aucun avion pendant nos deux nuits sur place. Juste en face de l’hôtel, il y a un Diner qui fait les petits déj’. J’ai oublié de le préciser, mais la formule nuit avec petit déjeuner, c’est vraiment pas courant aux USA.

WARNER BROS VIP STUDIO TOURS ♥♥♥♥♥

Lendemain matin, réveil tôt pour se rendre aux studios Warner Bros où on a réservé une visite (plusieurs mois à l’avance). Tout le monde ne parle que de Universal à Los Angeles, mais ça ne nous intéressait pas car il s’agit plutôt d’un parc d’attraction. Après avoir regardé quelques avis sur Internet, j’ai finalement choisi de tenter Warner Bros. J’ai trouvé ça génial, c’est un des moments forts de mon voyage. On peut également visiter les studios de Paramount et Sony, et si j’ai encore l’occasion d’aller à LA plus tard, je ferais au moins une des deux visites.

On devait faire la visite à 9h mais on est là un peu à l’avance (malgré le tour dans la boutique souvenir où je trouve un super t-shirt Big Bang Theory), du coup on peut passer au tour précédent à 8h45 et éviter d’attendre pour rien. La visite est géniale, on fait un tour dans la ville reconstituée qui sert de décor pour beaucoup de séries, on apprend plein d’anecdotes, on nous explique comment se passer un tournage de sitcom ou de série format 40 minutes. 

Par exemple : une série classique est tournée dans un studio 4 murs, et on filme toutes les répliques d’un personnage d’un coup, ensuite on change de plan et on filme un autre personnage, alors que pour une sitcom (20 minutes) on filme dans un 3 murs et en continu, avec un public. Et les rires qu’on entend, ce sont les vrais rires du public !

Tout le monde peut assister aux tournages de séries et d’émissions, il faut fouiner sur le site Audiences Unlimited, c’est gratuit, mais les tournages ne sont annoncés que 30 jours à l’avance et certaines séries très prisées sont difficilement accessibles. Si quelqu’un dans les rues de LA essaie de vous vendre des tickets pour assister à un tournage, envoyez-le balader, c’est de l’arnaque !

On nous fait rentrer sur des plateaux de tournage (mais là, photos interdites), on visitera les plateaux de Pretty Little Liars et de The Big Bang Theory (hiiiiii ! le bol), qui est la série n°1 aux USA pour l’instant. Je pourrais vous raconter 1 000 choses que j’ai vues et apprises là-bas, mais ça demanderait un article complet, je vous confirme juste que ça vaut vraiment le détour ! Le tour prend presque 2h et notre guide était super marrante et dynamique. Mais on n’a pas vu de stars 😉


Le fameux château d’eau de Warner Bros


Le genre de décors qu’on trouve à l’intérieur des studios (enfin, à l’extérieur)
Il paraît que cette maison a servi dans des épisodes de Pretty Little Liar, devant un tapis de fausse herbe roulé et un rouleau qui sert à faire des vagues dans l’eau.
Un espace naturel modulable, parc, jungle, jardin… La « jungle » de Warner a été mise à disposition pour tourner certaines scènes de Jurassic Park

La devanture de l’appartement dans 2 Broke Girls
Le genre de rues qui forment le « village » Warner Bros, tout est modulable selon le style voulu. Ici a été tournée la scène de Big Bang Theory où ils sont déguisés en Super héros et s’enfuient devant une bande qui tabasse quelqu’un

EDIT ::: Entre temps je suis devenue fan de Pretty Little Liars et j’ai remarqué cette partie du plateau dans un épisode de la saison 5 😀




Il y a tout chez Warner

Et voici la devanture de l’appartement des garçons dans TBBT
Et vous ne devinerez jamais… Il s’agit de Central Park! Ce petit coin de verdure (une fois aménagé) a servi à tourner toutes les séquences de Friends qui se déroulaient dans Central Park, New York… à Los Angeles!
Cette rue a servi de lieu de tournage au clip Party Rock Anthem de LMFAO, la preuve en dessous :

Une image tirée du clip
Expo Harry Potter



Il y a même des rues dans Warner

Visite du Central Perk de Friends

HOLLYWOOD

On se rend ensuite à Griffith Observatory, un des points de vue qui permettent de voir les lettres Hollywood. Après être montré tout en haut, on peut voir les lettres, on fait une photo… et puis voilà, bon.

On redescend ensuite vers Hollywood et son fameux Walk of Fame, on marche pendant un moment, on mange dans un resto chinois (ici aussi, les repas sont bien moins coûteux qu’à New York). Finalement, à regarder autour de nous, Hollywood n’a rien de glamour, c’est sale, les boutiques se résument à des boutiques pour touristes, des vendeurs de cigarettes électroniques et des sex-shops, et des vendeurs de tout et n’importe quoi à la sauvette dans la rue. Déception, mais notre contact à l’agence de voyage nous l’avait dit, je n’avais juste pas voulu croire que LA et Hollywood c’était moche. La télé nous ment. Beaucoup

On marche jusqu’à Hollywood & Highland, un centre commercial à ciel ouvert qui est le seul truc joli qu’on ait vu sur cette promenade et qui permet également de voir Hollywood hill. Si vous y allez, je conseille d’aller chez Hot Topic, une boutique qui vend des vêtements et goodies pour les fans de cinéma et télé, ainsi qu’aux effigies des stars du web, de la pop culture, etc.

LOS ANGELES centre-ville et son « Fashion District »

On descend après-midi dans LA downtown, le centre-ville, et sur les conseils du livre qu’on a acheté sur la Californie, on se rend dans Fashion District. Los Angeles, c’est vraiment le ghetto. Là où les stars habitent, c’est bien en périphérie, bien bien loin du centre ville et de Hollywood. Mais bon, on continue pour fouler Broadway (celui de Hollywood), et finalement le Fashion District. Et là où je m’attendais à trouver de la mode pointue, je me retrouve devant un énorme quartier de magasins de marché où on vend des vêtements de qualité aléatoire. Bon, j’ai eu ma dose de LA…

VENICE et SANTA MONICA ☆☆

Finalement, on termine notre séjour à Los Angeles à Venice, une plage mythique (c’est là qu’on aurait tourné Alerte à Malibu, le vrai Malibu étant pas mal de kilomètres plus loin), coin très touristique, ambiance à la cool, propret, jusqu’à ce qu’on tourne la tête et qu’on se rendre compte que certains coins de pelouse font office de domicile permanent d’un énorme groupe de sans-abris. Aux USA, il y a énormément de pauvreté, encore plus dans les grandes villes, et ça on oublie souvent de le dire quand on en parle. Évidemment, ce n’est pas très vendeur. Comprenez-moi bien : je ne suis pas offusquée de leur présence, mais de ce décalage entre l’étalage d’argent, le tourisme de masse, les magasins à la pelle… alors que de l’autre côté de la rue, des personnes n’ont ni domicile ni nourriture et que tout le monde ferme les yeux là-dessus, le gouvernement américain le premierS

On se rend ensuite à Santa Monica, pour photographier la fameuse jetée avec son parc et sa fête foraine permanente, à la tombée de la nuit. 

Le jour tombe tôt (vers 20h) et les températures s’en ressentent !

FOCUS : SE GARER A LOS ANGELES – Dans le centre-ville et même à Hollywood, on peut facilement se garer un peu partout, il y a des emplacements avec parcmètres le long des routes (compter 2$/h pour le Walk of Fame) et des parkings privés où on peut trouver une place à la journée entre 3 et 20$ ! Continuez à chercher si vous voyez des parkings à plus de 10$ la journée, il y a des parkings à 5$ quasiment partout même près de Venice, ne vous faites pas avoir avec un parking à 20$.

VENICE CANALS ☆☆☆

Le lendemain matin, après un déjeuner au Diner, on passe visiter Venice Canals, un très joli coin, la Venise de Venice : il s’agit de quartiers chics construits autour de canaux, le tout fleuri et entretenu. La (courte) balade vaut le coup. On voulait ensuite passer par la rue Abbot Kinney tout près car elle était bordée de jolies petites boutiques charmantes, mais c’est samedi matin, du coup ça n’ouvre qu’à 11h aujourd’hui, et nous, on doit prendre la route pour Santa Barbara !

BUDGET POUR LOS ANGELES

Cette fois, on a dépensé environ 100 $ pour deux personnes pour 1,5 jours en nourriture (en tout 3 repas chauds et 2 petit déjeuners), par contre en parking on monte à 21 $ (sans compter le parking de l’hôtel, et y compris 7$ pour le parking chez Warner).

Publicités

2 réflexions sur “Los Angeles et Warner Bros

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s