Bodie, ville fantôme aux Etats-Unis

Suite de mes aventures américaines avec notre visite de Bodie, une ville fantôme qui vaut vraiment le détour si vous êtes dans les parages.

Pour accéder à Bodie, qui est un parc protégé et géré par des rangers, il faut faire du chemin et prendre une route de terre battue (qui est souvent fermée l’hiver).

Bodie est une ville fantôme, l’une des plus connues aux USA. Il s’agissait d’une ancienne cité d’extraction minière qui s’est développée pendant la ruée vers l’or pour atteindre plus de 10 000 habitants en 1879, pour ensuite être désertée quasiment d’un coup. 

Le reste de la ville (environ 5% de la ville d’origine) est maintenant conservé précieusement et peut être visité pour 5$. L’intérieur des maisons et le reste ont été conservés tels quels, on croirait visiter une ville qui vient juste d’être désertée, par moment on penserait se trouver dans un épisode de The Walking Dead avec ses maisons et ses voitures abandonnées.

Ça semble petit en photo mais le site est vraiment énorme, on peut y passer des heures si on veut visiter chaque recoin. Le site de l’usine est fermé aux visiteurs car il y a des risques (une usine centenaire, ça ne tient pas tout seul), on peut y accéder seulement lors de visites accompagnées restreintes.

J’ai vraiment adoré, pour moi c’est un must si vous faites un circuit en Californie !


Visiter le site du parc


Les aventures continuent, dans un prochain article on découvrira Mono Lake, où on a aperçu un coyote, et Mammoth Lake

Publicités

2 réflexions sur “Bodie, ville fantôme aux Etats-Unis

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s